lundi 17 septembre 2018

Le col de la Bonette

Comme promis, je vous fais prendre un maximum de hauteur en vous proposant un "road-trip" qui allie nature et asphalte. Et vous entraine sur l'une des routes mythiques des Alpes du Sud : la route de la Bonette ...


Cette route est la plus haute d'Europe, puisque le sommet de la Bonette culmine à 2 802 m d'altitude.

Dès le départ, on ne peut rester impassible devant la beauté des paysages ...


On quitte peu à peu la verdure et les sapins pour un décor de plus en plus lunaire ...


Au bord de ce ruban de bitume, il y a souvent de jolies surprises comme ce lac qui scintille tel un joyau ...


Ou bien d'élégantes fleurs de montagne. En témoigne ce massif d'Epilobes ...


Avec un peu de chance, une marmotte viendra peut-être vous rendre visite ...


Leurs sifflements résonnent de part et d'autre de la montagne. Et c'est toujours un spectacle de les voir se courser dans les prairies. 

Il ne faut pas hésiter à faire une pause pour se promener le long des nombreux torrents ...


Au sommet, le panorama est vertigineux ...


avec une vue magnifique sur les Alpes du Nord et le Mont Viso en Italie. 

Cette route qui relie la vallée de l'Ubaye à celle de la Tinée, offre une parfaite immersion dans le parc National du Mercantour. Très empruntée par les cyclistes et les motards, la route de la Bonette permet d'atteindre, avec ses 1500 m de dénivelé, la haute montagne. Tout en profitant des paysages variés qui la bordent. 

vendredi 14 septembre 2018

Le lac de Serre-Ponçon

L'instantané du jour, c'est ce panorama sur le lac de Serre-Ponçon ...


Avec ses eaux turquoises, ce lac situé à la limite des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence, est une sorte de mer à la montagne.

Bordé de criques sauvages et dominé par des reliefs montagneux, ce site incontournable offre la possibilité de pratiquer de nombreuses activités nautiques tout en profitant de l'air pur.

C'est aussi le point de départ vers la découverte des Alpes du Sud où je vous entraine une nouvelle fois. Et plus particulièrement du coté de l'Ubaye où nous prendrons un maximum de hauteur !

mardi 11 septembre 2018

Des remèdes naturels pour toute la famille

La France figure parmi les plus gros consommateurs européens de médicaments. Et pourtant, la plupart des maux du quotidien pourraient être soignés avec des méthodes naturelles qui ont l'avantage d'être aussi efficaces que les médicaments vendus en pharmacie et surtout sans effets secondaires.

Notre société moderne à peu à peu perdu le contact avec la nature et les richesses qu'elle contient. Avant, les gens connaissaient les moindres vertus des plantes et se transmettaient leur savoir de génération en génération. Ces remèdes de "bonne réputation" étaient suffisament efficaces pour soulager les pathologies courantes. Otite, lumbago, nausées, rhume des foins, piqures et morsures, ... Il suffit de recourir à des gestes simples pour en venir à bout !

C'est ce que vous propose de redécouvrir le guide " Soins d'urgence au quotidien" d'Anne Portier paru chez Solar Editions ...


L'auteur, naturopathe de renom, livre ici tout son savoir-faire et son expérience acquis pendant plus de 20 ans de pratique. Elle aborde les grands principes de la naturopathie, les pratiques et les soins naturels d'urgence classés de A à Z.

Ce guide simple d'accès et richement illustré, vous apprendra comment soigner, par exemple, un aphte avec de l'argile verte et de la sauge officinale, soulager un coup de soleil avec de l'aloé véra ou de l'huile végétale de Millepertuis, une piqûre d'insecte avec du vinaigre de cidre, apaiser les nausées avec de l'huile essentielle de menthe poivrée etc...

Vous trouverez également des conseils pour élaborer votre pharmacie de base avec les indispensables à avoir chez soi pour parer à toutes les situations : argiles, farines, huiles essentielles et végétales, aloé véra ... Vous apprendrez à réaliser vos propres cataplasmes, vos synergies d'huiles essentielles, à pratiquer l'approche manuelle en soulageant vos maux avec de simples pressions des doigts ...

La découverte de ce guide ainsi qu'une récente initiation à l'herboristerie, m'ont confortée dans l'idée que les plantes ont beaucoup à nous apprendre. Et que les méthodes naturelles peuvent venir à bout de pas mal de nos tracas. D'ailleurs, lorsque je pars en escapade à la montagne, je ne manque jamais de rapporter des produits naturels fabriqués avec les plantes bienfaisantes de là-bas. Comme par exemple du baume à l'Arnica, de l'hydrolat d'épicéa ou de Calendula et surtout tout un tas de préparations à base de baie d'Argousier, la championne de la vitamine C !

"Soins d'urgence au quotidien" d'Anne Portier 
chez Solar Editions

https://www.lisez.com/solar/9



vendredi 7 septembre 2018

Le saut du Laïre

La scène typique des alpages, décrite précédemment, se situait juste à quelques centaines de mètres de cela ...


Cette randonnée est un classique du Haut-Champsaur et permet de découvrir tout ce qui caractérise la montagne. Elle s'effectue le long du Drac Noir jusqu'au site fabuleux du Saut du Laïre à 1886 m ...


Dès le début, la beauté des paysages est époustouflante ...


Ici, c'est le territoire des marmottes ...


En ce moment, le vert ambiant est sublimé par le rouge éclatant des baies de Sorbier ...


Au bout d'une heure et demi de marche parmi la nature sauvage du Parc National des Ecrins, c'est l'arrivée à la cascade ...


Une passerelle en bois permet d'enjamber l'eau fougueuse. Ambiance "Indiana Jones" assurée !

Puis c'est le retour sur Prapic, petit hameau montagnard situé à quelques kilomètres de la célèbre station d'Orcières Merlette. 

Accessible à tous, cette randonnée comporte néanmoins un ou deux passages assez sportifs. A éviter en pleine chaleur et surtout après un copieux repas ! Notamment dans l'une des auberges en contre-bas où vous pouvez découvrir les délicieuses spécialités du Champsaur dans un cadre bucolique à souhait. 

mardi 4 septembre 2018

Scène de la vie montagnarde

Aujourd'hui, je vous offre un grand bol d'air pur dans les Hautes-Alpes !

Je vous propose de partir à la rencontre d'un magnifique troupeau rencontré en montagne lors d'une randonnée dont je vous reparlerai plus tard. 

Même si l'on trouve des vaches un peu partout dans la région (cela fait partie du décor !) ce troupeau était situé dans un pâturage complètement éloigné des villages, des routes, et de l'animation de la vallée.

Ici, le silence était absolu et le paysage caractéristique des alpages ...


Le tout, bercé par le murmure des cascades qui serpentaient entre les rochers et les sapins au loin ...


Avant même d'apercevoir les vaches, on pouvait se laisser guider par l'écho de leurs lourdes cloches de fonte qui résonnait entre les sommets. 

Celle-ci était particulièrement bien mise en valeur avec son imposant collier de cuir orné de motifs alpestres ...


La plupart de ces "belles des montagnes" profitaient du soleil et de la quiétude du lieu, confortablement installées sur les pelouses alpines ...


Cette scène bucolique à souhait n'était qu'un prélude à ce qui allait suivre !

vendredi 31 août 2018

Après l'orage

Encore un peu de magie avec cette ambiance réalisée après un violent orage ...


Alors que le soleil est loin d'être au zénith, les Alpes, à l'horizon, émergent peu à peu de leur voile de nuages. Créant une atmosphère à la fois feutrée et propice à la contemplation. 

Autre panorama, avec la forêt qui à son tour tente une timide percée à travers les nuages ...


Lorsque la mer de nuage enveloppe les plaines, chaque contour s'en trouve sublimé. La nature devient alors une toile de fond où l'éphémère offre une variété infinie de paysages.

mardi 28 août 2018

Mon cahier "Bain de Forêt"

Comme je vous le disais précédemment, je ne manque jamais une occasion de m'immerger dans la forêt. Car cet endroit a le pouvoir d'apaiser immédiatement mes tensions, même les plus réfractaires.

La dernière fois que je me suis adonnée à ce qu'on appelle un "bain de forêt", j'ai emporté avec moi un guide qui m'a été très utile. Je veux parler de "Mon cahier Bain de Forêt" d'Annie Casamayou paru chez Solar Editions ...


Pratique à glisser dans un sac à dos, ce guide m'a permis d'encore mieux apprécier mon expérience végétale. En effet, il propose tout un tas d'exercices simples et ludiques pour profiter au maximum de la bulle de bien-être et de détente qu'est la forêt.

Ce cahier basé sur le rituel japonais du "Shirin Yoku" appelé "Sylvothérapie" sous nos contrées, propose un programme composé d'exercices de méditation et de pleine conscience, d'exercices énergisants, d'alimentation santé et de plantes ... Superbement illustrée, cette méthode apprend à se promener en forêt en état de réceptivité totale avec ce qui nous entoure car les arbres ne demandent qu'à nous révéler leur potentiel apaisant et bienfaisant. Les facteurs du "feel good", étant les phytoncides ainsi que les ions négatifs, qui demeurent en suspension dans l'air. Ce cocktail favorise le repos et la récupération, protège des émotions négatives, stimule la concentration et la créativité, et est un redoutable anti-stress. 

De même, vous pouvez tout à fait poursuivre l'expérience chez vous en adoptant un mode de vie basé sur la "slow life", le minimalisme et le vert. Vous pouvez par exemple introduire des plantes vertes dans votre intérieur auparavant débarrassé de tout superflu, écouter des sons de la nature tout en diffusant des huiles essentielles, vous initier à l'Ikebana et pourquoi pas à la cérémonie du thé !
Et même en plein centre ville, débusquer l'endroit qui deviendra votre refuge : parc, jardin partagé, etc...

A la fin du cahier, vous trouverez un programme "Shirin Yoku" de développement personnel à réaliser sur plusieurs semaines ainsi que par saison. Et vous aurez même la place pour noter toutes vos notes persos glanées au fil de vous rencontres inspirantes avec la nature. 

La forêt est désormais "the place to be" pour les healthy girls !

"Mon cahier Bain de Forêt" d'Annie Casamayou chez Solar Editions 


vendredi 24 août 2018

La magie de la forêt

Lorsque je pénètre dans une forêt, je me laisse envahir avec bonheur par son univers onirique. La forêt est pour moi le lieu qui laisse le plus de place à l'imaginaire, à condition d'être à l'écoute de tout ce qui nous entoure. Car chaque forêt se mérite. 

Ce jour-là, à quelques kilomètres du sommet du Mont Ventoux, ce coin de forêt connu sous le nom de Font Margot, nous a offert généreusement son lot de magie...


Aménagé de façon ludique par l'ONF,  un sentier permet aux promeneurs de découvrir la faune sauvage du Ventoux. Partout, on y retrouve des indices comme par exemple ces empreintes de pattes sculptées dans le bois ...


Ou bien des animaux extraordinaires comme cette biche ...


Ces sculptures animalières dissimulées derrière les arbres sont entièrement réalisées avec des matériaux de récupération comme des loquets de porte, des boulons, des clés, des chaines ...

La progression se fait lentement, au milieu d'un apaisant monochrome de vert ...


Cette forêt d'altitude est un véritable havre de paix et de fraicheur lorsque la Provence des plaines est saturée de monde et de chaleur. 

La boucle qui serpente au milieu des arbres est ponctuée de recoins propices à la rêverie qui vous rappellent que la faune sauvage est partout et qu'un animal vous observe peut-être ...


Le sentier se termine par un belvédère en bois magnifiquement intégré au paysage. On peut y observer les forêts qui bordent le Ventoux et le sommet d'autres montagnes comme les Alpes. La vue est spectaculaire !

Cette boucle a la particularité de pouvoir se faire en nocturne. De nombreux balisages lumineux représentant des traces d'animaux sont disséminés tout le long. Ce qui donne donc la possibilité de pouvoir pratiquer en tout quiétude l'observation animalière. 

A refaire à l'époque du brame du cerf !

mardi 21 août 2018

Le chant de la Provence

Si vous avez passé vos vacances dans le Sud, vous ne pouvez pas avoir échappé à la cymbalisation de l'insecte qui représente le mieux la région. Je veux parler de la cigale ! 

Cet hémiptère qui produit un bruit strident et monotone tout au long de la journée sait néanmoins se montrer discret. Soigneusement camouflé sur l'écorce de certains arbres, il ne se montre qu'à qui prend le temps de le dénicher ...


Le chant des cigales est exclusivement produit par les mâles afin d'attirer les femelles. Leur abdomen, qui est presque totalement creux, crée une caisse de résonance parfaite pour pouvoir se faire entendre de loin. 
Bien entendu, ces messieurs ne chantent qu'à partir d'une certaine température ! Il leur faut un minimum de 22 voire 25 degrés pour activer leurs cymbales. 

Et si vous vous approchez d'un peu trop près, ceux-ci savent se taire immédiatement afin de mieux brouiller les pistes. Le mistral et la pluie savent également calmer leurs ardeurs. 

En tous cas, que serait la Provence sans ses cigales ? A écouter donc sans modération à l'ombre d'un platane tout en buvant l'apéro ! 

vendredi 17 août 2018

Les tournesols

L'ambiance du jour, c'est ce champ de tournesols peu avant le crépuscule ...


Les derniers rayons du soleil subliment les couleurs et créent de subtils effets d'ombre et de lumière sur le massif du Luberon.

Les fleurs de tournesol sont très mellifères et attirent tout un tas d'insectes qui les butinent dans un harmonieux brouhaha ...


C'était la magie d'un soir parmi d'autres en Provence !

lundi 13 août 2018

Portraits d'insectes

Maintenant que le jardin est au summum de son épanouissement, j'en profite pour observer attentivement tout ce qu'il s'y passe. Et je peux dire que je ne suis jamais déçue ! Mon coin de verdure me permet d'assister à des scènes de la vie ordinaire des insectes, ce qui, pour moi, est à chaque fois extraordinaire.

Le peuple du jardin ne pouvait que mériter que je lui tire le portrait, c'est donc ce que j'ai commencé à faire !

On débute par un magnifique papillon posé sur une fleur de Valériane, la fleur favorite de pas mal d'insectes ...


Ce Damier Athalie, a la particularité de se reposer de longues minutes tout en gardant ses ailes déployées. Ce qui est très pratique pour pouvoir détailler ses multiples nuances. 

Cette mouche bleue semble être envoutée par le parfum d'une fleur de lavande ...


Au point de voler le travail des butineurs ! 

C'est le grand retour des punaises. Et parmi elles, la plus jolie de toutes, la punaise Arlequin ...


Mais aussi des sauterelles dont la taille peut être parfois effrayante ...


Comme vous pouvez le constater, le jardin est un lieu magique où il fait bon flâner. Tout en prenant le temps de bien observer chaque recoin car il y a toujours quelque chose à découvrir. 

mardi 7 août 2018

Vivre simplement pour vivre mieux

Peut-être profitez-vous de vos vacances pour faire le point, notamment sur certaines de vos habitudes.

Si vous avez choisi un séjour nature, vous aurez vite constaté les effets positifs qu'ont les plaisirs simples sur votre mental mais aussi sur votre physique. Quoi de mieux pour se détendre qu'un bon bain dans un océan chargé d'ions négatifs ou une promenade dans la forêt bercé par le chant des oiseaux et régénéré par les phytoncides, ces huiles essentielles émises par les arbres. Bien plus  bénéfique qu'une séance de shopping dans un centre commercial bondé ! Et en plus les plaisirs simples sont souvent gratuits !

Si vous souhaitez continuer l'aventure en rentrant chez vous et revoir sérieusement vos réflexes de consommateur, je vous conseille vivement le guide "Vivre simplement pour vivre mieux" de Philippe Lahille paru chez Dangles...


Ce guide de référence des décroissants vous invite au fil de pages à choisir volontairement un mode de vie simple. Bien entendu, il ne s'agit pas de se serrer la ceinture, bien trop anxiogène ! La simplicité volontaire répond à une autre démarche, orientée vers un nouvel art de vivre qui privilégie "l'être à l'avoir, l'être au paraître, la frugalité au gaspillage". En s'affranchissant des sirènes de la surconsommation, chacun peut accéder tout naturellement à plus de liberté, de bonheur, d'harmonie et une réelle conscience écologique au quotidien.

Le guide aborde des thème aussi variés que l'hyper-consommation, la publicité, l'entraide, l'argent, les médias, la culture, la santé, les vacances ... Vous y trouverez plus de 130 conseils pratiques qui pourront changer votre vie et lui donner plus de sens. Bien entendu, libre à vous de choisir ceux qui vous paraissent les plus adaptés à votre vie et à vos objectifs. Chaque changement doit être vécu comme un épanouissement et non une contrainte qui pourrait vite vous lasser. Vos choix deviendront ainsi des réflexes que vous adopterez facilement et vous permettront de vous libérer du "prêt-à- penser" et du "prêt-à-consommer" instaurés par notre société.

A lire et à méditer, confortablement installé sur votre transat ! 

"Vivre simplement pour vivre mieux" ( ou la simplicité volontaire en 130 conseils pratiques) 
de Philippe Lahille chez Dangles  

http://www.editions-dangles.fr

lundi 6 août 2018

Les Guêpiers d'Europe

Chaque année, à la même époque, une colonie de Guêpiers d'Europe s'installe dans une falaise de calcaire située à quelques kilomètres de chez nous. 

Pouvoir les observer, en toute discrétion, nous réserve à chaque fois des moments d'exception ...


Ce migrateur, aux allures d'oiseau exotique, affectionne particulièrement les hyménoptères qu'il chasse en vol. Il peut en consommer plus de 250 par jour !

Très grégaire, le Guêpier d'Europe niche en colonies qui atteignent parfois une centaine d'individus. 

Parmi eux, il y en a toujours un qui fait le guêt ...


Depuis quelques jours, à heures fixes, des groupes entiers survolent notre jardin en décrivant des arcs de cercle dans l'azur et en émettant des trilles roulées caractéristiques de leur espèce. En effet, il est facile de reconnaître les Guêpiers d'Europe même sans les voir : ils émettent un "prrut" répété audible de loin. 

L'heure du grand départ approche !

Ces migrateurs attachants partiront bientôt en direction de l'Afrique de l'Ouest où ils pourront continuer pendant plusieurs mois à profiter du soleil et des températures élevées.



vendredi 3 août 2018

Le fenouil de Provence

Alors que la lavande continue d'être récoltée, d'autres champs prennent le relais dans le paysage provençal. C'est le cas du fenouil sauvage ...


Longer un champ de fenouil est une expérience olfactive inoubliable. En effet, de leurs fleurs et de leurs tiges émane un puissant parfum d'anis ! 

Le fenouil sauvage est ce qu'on peut appeler une plante de taille car chaque plant mesure souvent plus d'un mètre. L'immersion peut être totale ...


Ses tiges épluchées produisent le meilleur des bonbons naturels !

Cette imposante ombellifère peut former des champs entiers, souvent cultivés. Il est aussi possible d'en trouver au bord des chemins ou dans les jardins sauvages où elle s'installe facilement.  
On en profitera donc pour récolter ses graines ou bien ses tiges que l'on mettra à sécher. Le fenouil peut être utilisé en cuisine mais aussi en phytothérapie pour soulager les problèmes digestifs. 

Attention néanmoins à ne pas le confondre avec la Grande Férule qui elle est toxique !


mardi 31 juillet 2018

L'herbier de la montagne de Lure

Aujourd'hui, je vous entraine à la découverte d'une autre montagne mythique de Provence : la montagne de Lure.
Moins connue du grand public que le Ventoux, cette montagne située dans les Préalpes de Haute-Provence n'en mérite pas moins le détour. 

En ce moment, l'endroit est une oasis de fraîcheur et de calme absolu ...


Les paysages sont très variés et s'alternent entre forêts de mélèzes et pelouses alpines. La montagne de Lure est un véritable herbier à ciel ouvert !

On y retrouve la plupart de fleurs caractéristiques des milieux montagnards comme par exemple les Campanules ...


Ce jour-là, il y en avait vraiment partout au milieu des éboulis !

Tout comme les Reines des Prés qui ornaient avec esthétisme les pelouses ...


L'arrivée au sommet promet toujours un panorama extraordinaire ...


On peut contempler avec plaisir les Alpes du Sud et notamment la chaine des Ecrins. 

Dans cet univers minéral, certaines fleurs arrivent à se faire une place au soleil comme cette magnifique Raiponce ...


Ce milieu préservé accueille bien-entendu de nombreux insectes, dont de vrombissants bourdons ...


Et surtout la célèbre Vipère d'Orsini, un serpent montagnard totalement inoffensif qui a trouvé ici un refuge de prédilection qui correspond à son caractère calme et discret.

Pour les randonneurs qui prennent le temps de la découvrir, la montagne de Lure offre à coup sûr des moments d'osmose totale avec une nature sauvage et garantit des moments inoubliables.

vendredi 27 juillet 2018

Escapade au Mont Ventoux

Nous ne pouvions pas nous rendre à Sault sans faire une escapade au Mont Ventoux. Celui qui émerge d'un bout à l'autre de la route, n'est pas surnommé pour rien "le géant de Provence" ! 

Au sommet, sa station météo est comme posée sur un paysage lunaire ...


En ce moment, l'endroit est un havre de fraîcheur alors que la canicule sévit dans la vallée. 

L'ascension du Mont Ventoux permet de découvrir des paysages variés : champs de lavandes et vignes en contre-bas auxquels succèdent des forêts denses, des prairies verdoyantes et plus en amont un univers minéral où l'on peut parfois assister à des scènes surréalistes ...


Je me demande ce que ces moutons accrochés à la pente ont pu bien trouver à manger !

Et puis il y a aussi les fleurs de montagne qui ornent le bord de la route : campanules, chardons ...


Sans oublier le célèbre pavot velu du Groenland qui s'épanouit parmi les éboulis ...


L'arrivée offre une vue spectaculaire sur les grands sommets des Alpes et par temps dégagé sur la mer  Méditerranée ...


Balayé par les vents, d'où l'origine de son nom, le Mont Ventoux est une étape incontournable autant pour les touristes que pour les cyclistes venus du monde entier.